Conseils nutrition : La volaille de Bresse

Conseils nutrition : La Volailles de Bresse

conseil-Volaille de Bresse

Partager

La volaille de Bresse,

et les bases d’une alimentation équilibrée pour les seniors

La Volaille de Bresse, la seule à avoir une appellation d’origine contrôlée (AOC) depuis 1957, devenue appellation d’origine protégée (AOP) européenne.

Pour garantir leur provenance, elles sont baguées, indiquant le nom de l’éleveur, un scellé et une étiquette garantissent leur origine. Toutes bénéficient d’une alimentation à base de céréales et de lait.

Le poulet de Bresse est ferme et savoureux, il est élevé durant 4 mois sur prairie. Issu de la race Gauloise blanche de Bresse, il peut être mâle ou femelle et pèse au minimum 1,3 kg.

En ce qui concerne les qualités nutritionnelles de la volaille, elle est maigre et peu calorique. Elles apportent une quantité non négligeable de vitamines (A, B…) et de minéraux (fer, zinc, phosphore…). Et surtout c’est une excellente source de protéines.

Le poulet de Bresse est facile à cuisiner. La volaille de Bresse reste un produit brut qui se suffit à lui-même. Sa chair est fondante, imprégnée de la graisse obtenue lors de la finition, suffisante pour la cuisson. On peut retrouver des saveurs de petit lait, son goût est intense.

Alimentation des seniors,

les règles d’un bon équilibre alimentaire :

Faire trois repas par jour

Il faut veiller à conserver un rythme de trois repas par jour : petit déjeuner, déjeuner et dîner. Et un goûter si besoin.

5 fruits et légumes par jour

Crus, surgelés, en conserve ou frais. Les fruits et légumes apportent les minéraux et les vitamines dont on a besoin.

Des féculents à chaque repas

Pain, pommes de terre, lentilles, riz, pâtes, pois chiches… apportent de l’énergie et entraînent une sensation de satiété.

La viande, le poisson et les œufs : 1 ou 2 fois par jour

Ils contiennent des protéines indispensables pour préserver la masse musculaire qui diminue physiologiquement avec l’âge.

Consommer alternativement viande rouge, viande blanche et volaille.

Manger du poisson (en court-bouillon, en papillote…) au moins deux fois par semaine. Les poissons gras (hareng, maquereau, saumon, sardine…) contiennent des acides gras oméga 3, bénéfiques à la santé.

3 ou 4 produits laitiers par jour

Essentiels pour lutter contre l’ostéoporose (diminution de la masse osseuse) et le risque de fractures.

Les produits laitiers sont un apport de calcium et de protéine.

Vitamines, minéraux et oligoéléments, des nutriments essentiels avec l’âge
  • Le sélénium : combat le stress oxydatif, accélérateur principal du vieillissement. On le trouve dans les produits laitiers, les viandes, les fruits de mer, les céréales complètes…
  • La vitamine C : reconnue pour sa fonction immunitaire. On la trouve dans les fruits frais, les légumes verts, les salades, les pommes de terre…
  • La vitamine E : une vitamine antioxydante spécifique qui préserve les neurones du vieillissement. On la trouve dans les graisses.
  • La vitamine D : prévient la perte de densité osseuse, elle est indispensable à la fixation du calcium par l’os. On la trouve dans le jaune d’œuf, le beurre, les champignons, les sardines, le saumon, le thon…
  • Les vitamines B, comme les folates (B9) (mais aussi les autres vitamines B) : jouent un rôle sur la qualité de la mémoire, combat la fatigue, l’irritabilité. On trouve les folates dans les haricots secs, les légumes verts, les salades, le pain, les lentilles
Téléchargement

Fiche

La volaille de Bresse

Avis sur l'article
[Total : 0   Moyenne : 0/5]