Conseils nutrition : La cuisine du monde

Conseils nutrition : La cuisine du monde

conseil-25

Partager

La cuisine du monde,

les courges d’hiver ou la mondialisation avant l’heure

En effet cette famille des cucurbitacées nous vient d’Amérique centrale et du sud et sont parmi les plus anciennes plantes cultivées.
Il semble que ce furent d’abord les graines qu’elles renferment qui étaient consommées. Encore aujourd’hui, les graines de courges sont recommandées et semblent être protectrices du cancer de la prostate.

D’une très grande diversité, la courge aime les voyages et s’est vite propagée à travers le monde, de l’Asie à l’Europe, et plus particulièrement avec Christophe Colomb.
Contrairement à la tomate et à la pomme de terre, elles se sont vite fait acceptées.

Emblématique de l’automne, leur belle couleur orangée montre combien elles sont riches en beta-carotène (ou pro-vitamine A) : 6g /100 g à l’effet anti-oxydant et bonne mine.

Citrouille, potiron ou potimarron ?

Un type d’espèce regroupe les variétés des courges musquées, de la sucrine du Berry et la courge Butternut

Un autre type d’espèce regroupe des variétés de potirons

Et enfin l’espèce des citrouilles avec également des variétés comme la courge spaghetti, le patidou… mais aussi la courgette d’été

L’amarante,

la petite graine aztèque

Restons en Amérique du sud, avec cette petite graine apparentée aux céréales (c’est-à-dire une graminée/poacées en botanique) mais qui, d’un point de vue botanique, est en fait une amarantacée/chénopodiacées comme le quinoa.
Elle est donc dépourvue de gluten mais n’est pas limitée en acide aminélysine.

Elle n’en demeure pas moins riche en amidon et tient lieu de féculent d’un point de vue nutritionnel.
Mais sa particularité réside dans sa teneur en protéines (15%) qui fit le bonheur des Maya…et actuellement des végétariens.

Elle renferme également du calcium et du fer (non héminique, donc moins bien absorbé que celui de la viande).

Astuce : améliorer l’absorption du fer végétal grâce à la présence de vitamine C contenu dans les fruits et les légumes crus.

Le petit plus : ses fibres sont douces et protectrices du côlon

Le panais

la renaissance d’un légume ancien

Il nous vient du bassin méditerranéen et surtout du moyen-âge où il finit par être éclipsé par la pomme de terre.
Aussi bon cuit que cru pour profiter de sa teneur en vitamines et minéraux.

Une portion de 100 grammes de panais râpés couvre presque à elle seule les besoins quotidiens minimum en potassium (375 à 785 mg) !

Le panais contient également des fibres, douces et bien tolérées (4,7 g/100 g, soit le dixième des besoins quotidiens) et des antioxydants protecteurs.

Les épices,

du bout du monde

Du paprika tout doux

La douceur et le parfum d’un poivron rouge sucré originaire d’Amérique du sud

Vertus digestives et préventives du rhume

La force du Piment de Cayenne

 Aussi appelé piment jalapeno ou Chili pepper, ce piment fort renferme de la capsïcine qui rend cette épice très piquante.

 Cette molécule permet d’atténuer les atteintes douloureuses des nerfs

La rondeur des Fèves Tonka

 Cette grosse graine vient de l’arbre géant brésilien, le Teck.

 Rouge à la récolte, elle doit sécher un an avant de devenir noire.

 La coumarine lui procure des saveurs de foin frais, de vanille, de musc et beaucoup d’amande.

 On en retrouve même dans les parfums dont le célèbre Shalimar de Guerlain.

 Propriétés à la fois toniques et en même temps calmantes.

La coumarine est un anticoagulant léger pour les personnes sous traitement pour fluidifier le sang.
Elle est également antiœudémateuse et un excellent antioxydant.

Détoxifiante, elle stimule le drainage lymphatique.

Téléchargement

Fiche

La cuisine du monde

Avis sur l'article
[Total : 0   Moyenne : 0/5]