Conseils nutrition : Cuisiner anti-gaspi

Conseils nutrition : Cuisiner anti-gaspi

conseil-zéro-dechet

Partager

Qu’est ce que,

le gaspillage alimentaire ?

C’est le fait de jeter à la poubelle, à tous les niveaux de la chaîne alimentaire, des denrées alimentaires, entamées ou non, qui auraient pu être mangées.

Dans notre pays, le gaspillage alimentaire représente environ 20 kg par habitant et par an (source ADEME). Chaque Français jette en moyenne 7kg d’aliments encore emballés auxquels il faut ajouter encore 13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abimés, de pain non consommé…

C’est évidemment un énorme gaspillage d’argent et un gâchis environnemental.

Comment moins gaspiller ?

Optimiser les achats
  • En prévoyant les menus et la liste de course en fonction du stock (surtout concernant les produits frais)
  • En achetant des quantités adaptées au nombres de convives pour limiter les restes (déjouer les pièges marketing et les campagnes promotionnelles qui poussent à acheter en grande quantité)
  • En achetant les denrées alimentaires "déclassées" comme les fruits et légumes "moches". Même si leur aspect n'est pas parfait, ils sont parfaitement consommables et contiennent autant de vitamines et minéraux.
  • En privilégiant les "circuits courts" et les produits de saison qui nécessitent moins d'énergie (de transport, de conservation) tout en offrant le meilleur rapport qualité/prix . Achetés au plus de la cueillette, les fruits et légumes se conservent plus longtemps.
Optimiser la conservation
  • En respectant la chaîne du froid
  • En organisant le rangement dans le réfrigérateur : consommer en priorité les produits dont la date de péremption est la plus proche
  • En étiquetant soigneusement les aliments surgelés par vos soins
  • En comprenant la signification des dates de consommation DLC/DDM
  • En comprenant la signification des dates de consommation DLC/DDM
Optimiser la cuisine
  • En recyclant les restes et les déchets alimentaires dans des recettes originales (ou sinon en s'équipant d'un composteur, il existe même des modèles d'appartement)
  • En cuisinant rapidement les fruits qui s'abîment (compote, confiture…)
  • En réalisant des surgelés ou des conserves "maison"

En association, leurs effets se potentialisent.

Recycler les déchets alimentaire

Rien ne se perd, tout se transforme !

Le simple fait de faire la cuisine produit de nombreux déchets alimentaires. Ils semblent ne pas être consommables (coquilles d’oeufs, os, arêtes, peau…), pourtant la plupart peuvent être recyclés avec un réel intérêt gustatif et nutritionnel (et aussi économique !) :

Epluchures / Fanes

La peau des fruits et des légumes est la partie qui contient le plus de vitamines et de minéraux: dommage de ne pas l’utiliser !

Astuce : plus l’aliment est sain (sans pesticide ou engrais chimique), moins il a besoin d’être épluché. Suivant l’épaisseur de la peau, une brosse en fer ou une paille de “scotch brite” enlève juste ce qu’il faut de peau (pomme de terre, navet, carotte…). 

L’économe et le “rasoir à légumes” permettent aussi d’obtenir des épluchures fines. 

Pour encore plus de finesse, resserrez les lames de l’économe. 

Que faire de ces déchets ? 

La peau de pomme permet de faire des gelées grâce à sa teneur en pectines.

 Les fanes des légumes racines peuvent se consommer en potage (seules ou mélangées à d’autres légumes).

  • Les fanes de carottes sont riches en vitamines et chlorophylle
  • Les fanes de radis renferment de la vitamine A, C, B9 et du fer
  • Les fanes de navets sont une source de vitamine A, C et E

Les cosses de petits pois peuvent s’intégrer dans des soupes, purées ou servir de base à un bouillon.

 Le vert de l’oignon nouveau, riche en antioxydants, peut servir de condiment.

Les feuilles des bulbes de fenouil contiennent des flavonoïdes, à utiliser comme herbes aromatiques.

Os de viande, arrêtes et peau de poisson

Les déchets de viande et de poisson apportent beaucoup de goût et contiennent des minéraux. Gardez-les pour réaliser vos bouillons, consommés ou fond de sauce qui seront ainsi garantis sans glutamate ou autre additif.

La peau de poisson peut se préparer en chips.

Cuisiner les restes

Pour cuisiner les restes, il faut avant tout les avoir bien conservés.

Refroidir rapidement (pas plus de 30 mn à T° ambiante), recouvrir de film alimentaire, privilégier le réchauffage à haute température et éviter de les réchauffer plus d’une fois.

Que faire avec ? 

Un reste de légumes cuits : 

  • Soupes, omelettes, tartes/quiches, cakes salés

Des oeufs :

Certaines recettes demandent l’utilisation exclusive du jaune ou du blanc. Ne jeter pas ce qui reste !

  • A base de blancs d’oeuf : meringues, financiers, rochers coco
  • A base de jaune : crème anglaise

Du pain ou de la brioche rassis : 

  • Le fameux pain/brioche perdu, des croutons, de la chapelure

Des biscuits ramollis :

  • Donner une seconde vie à vos biscuits plus aussi secs en les passant au four.
  • A émietter sur une compote “maison” de fruits trop mûrs pour un “crumble express”

Des restes de céréales (pâtes, riz, semoule, quinoa…) :

  • Gratin de pâtes ou de quinoa, Salade de pâtes, de riz, Taboulé de semoule ou de quinoa

Des restes de viande ou de poisson 

  • Légumes farcies, Hachis Parmentier
Téléchargement

Fiche

Cuisiner Anti-gaspi

Avis sur l'article
[Total : 0   Moyenne : 0/5]